Au sein de Brooklyn est une rue : RUGBY ROAD.

Loin du quinze français, réside une famille délicieuse, habile mélange franco-américain. Ce couple qui m'a accueilli trois semaines durant, a mis au monde deux jolis garçons : William et Oliver.

Ma préférence va à Oliver, ce qui est normal puisque je suis son padrino. Petite tête blonde, il agite son intelligence à qui veut l'entendre. Prenez garde aux gentils pièges qu'il peut vous tendre : au coucher, traduire une histoire de l'anglais vers le français. Quel beau défi !

 My best friend is a cool guy. Nous avons fait un certain nombre de sorties, armés de nos appareils photos dans le Brooklyn. De Park slope à Coney island, notre plaisir visuel a assis encore plus profondément notre amitié : souvenir de cette soirée musicale improvisée sur la digue à Coney, puis perdition et peurs dans les bas fonds du quartier russe.

Rien ne vaut ROCKAWAY, plus éloignée, cette plage est propre, mieux fréquentée que celle de Coney. Il faut utiliser l'autoroute, payé un péage, ce qui limite la population qui peut s'étendre de tout son long sur son sable.

Spéciale dédicace au Doud qui a fait commencer et finir mon séjour par cette plage, accompagné d'un magasin de BD's et d'un restaurant Thaïlandais.